Anatomie d'un cadre de vélo

Nous utilisons nos vélos sans avoir à penser à leur conception et construction. Mais un peu de technique aide à comprendre son fonctionnement et à l’utiliser au mieux.

 

 

Le cadre

 

Tous les elements d’un cycle sont interconnectés par le cadre, c’est lui qui définit la géométrie, la position et le type de vélo. En ce sens, c’est le composant le plus important et le plus déterminant. On a tendance parfois à l’oublier et à se focaliser sur les composants.

 

 

Nous prendrons ici l’exemple d’un cadre en bambou. Nous consacrerons un autre article aux autres matériaux disponibles et leurs caractéristiques.

 

Les différentes parties :

 

L’illustration détaille les différentes parties d’un cadre et leur nom. Bien que les cycles puissent etre très variés, la forme du cadre varie en fait peu et a peu évolué au fil des dernières décennies. Beaucoup d’évolutions ont eu lieu dans le domaine des matériaux utilisés.

 

 

Le cadre présenté ici a une géométrie assez classique et représentative. Il est important de noter que chaque tube est adapté aux forces qui s’y appliquent. Le diamètre extérieur et l’épaisseur de matière sont donc variables.

 

Comment reconnait-on un bon cadre ?

 

 

Cela dépend largement de l’utilisation que vous souhaitez en faire.

 

 

Une grande partie de l’innovation et du marketing des dernières décennies est dérivée des compétitions de haut niveau où la vitesse est l’objectif principal. Dans ce cas vitesse correspond à gain de poids, d’aérodynamisme et de rigidité.

 

 

Dans le cas d’une utilisation amateur, urbaine, commuting ou touring, les critères de confort et de durabilité deviennent majoritaires et certains cyclistes seront ravis d’échanger quelques centaines de grammes contre une plus grande souplesse ou une durée de vie allongée.

 

Pour cette raison, une grande variété de cadres sont sur le marché, tous répondant à des positionnements différents.

 

Write a comment

Comments: 0